Risques de troubles alimentaires et enfants danseurs

Publié le par Daniel joubert dieteticien


 Des recherches précédentes ont montré que les troubles alimentaires sont plus fréquents chez les danseuses professionnelles de ballet tout comme chez les athlètes de haut niveau.
 Une récente recherche britannique montre que les enfants qui dansent ont également plus à risque de développer des troubles de l'alimentation plus tard.
Les chercheurs ont interrogé 546 femmes de 17 à 55 ans. Les comportements indiquant un trouble alimentaire, l'image corporelle et les signes de dépression étaient évalués.
Environ deux tiers des femmes qui avaient dansé lorsqu'elles étaient enfants présentaient des troubles alimentaires
Bien qu'aucune différence n'ait été observée quant à l'indice de masse corporelle, les femmes qui avaient déjà dansé enfant avaient  plus de comportements boulimiques, étaient plus préoccupées par leur poids et avaient un plus grand désir d'avoir un corps parfait.
L'auteur de la recherche fait remarquer que ce qui est considéré comme le poids parfait pour une danseuse de ballet est à la limite de la zone de danger de développement de l'anorexie.
Il faudrait sans doute faire une véritable politique d’information à ce sujet tant aux près des enseignants, des enfants, des parents
Les parents d'enfants fréquentant les écoles de danse dans lesquelles un discours récurant sur le poids est pratiqué doivent savoir tempérer ces discours


Commenter cet article