Poids et discrimination

Publié le par Daniel joubert dieteticien

La discrimination envers les gens ayant un surpoids, particulièrement les femmes, est aussi fréquente que la discrimination raciale selon une récente étude  américaine.

Cette étude comparait les expériences de discrimination basées sur le poids, la race et le sexe rapportées dans une enquête nationale représentative auprès d'adultes de 25 à 74 ans.
Les résultats montrent la nécessité de traiter la discrimination basée sur le poids comme une forme de préjudice, comparable aux discriminations basées sur d'autres caractéristiques qui reçoivent déjà une protection légale ”, dit Rebecca Puhl, auteur principal de la recherche.

 L'étude montre que les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes de rapporter une discrimination basée sur le poids
Les mauvais traitements interpersonnels dus à l'obésité sont courants

 Les hommes ne sont pas à risque sérieux de biais basé sur le poids tant que leur indice de masse corporelle (IMC) (1) n'atteint pas 35 ou plus, alors que les femmes commencent à vivre une augmentation notable du risque de discrimination  dès que l'indice atteint 27.
L'indice de masse corporelle santé se situe entre 18.5 et 25; le surpoids se situe entre 25 et 30 et l'obésité à 30 et plus.

 Voici des exemples d'indice de masse corporelle de 27:
 - 68 kg (150 lbs) pour une personne mesurant 1.60 m
 - 73 Kg (160 lbs) pour une personne mesurant 1.65 m 

 Tatiana Andreyava, coauteur, précise que la discrimination basée sur le poids est plus prévalente que la discrimination basée sur l'orientation sexuelle, la nationalité ou l'ethnie, les handicaps physiques et les croyances religieuses.

Il est probable que cette stigmatisation  vis-à-vis du poids aggrave le problème car elle augmente la tendance à manger
La lutte contre la stigmatisation  vis-à-vis des problèmes de poids doit être intégrée dans les programmes de prévention  de l’obésité et même en être au cœur


Publié dans société education

Commenter cet article

arginine 22/07/2013 16:10

Avec le surpoids, c'est la façon de vivre en général qui devrait être remise en cause : choix de l'aliment sans se priver, l'équilibre alimentaire, la pratique du sport sinon c'est la vie entière
qui est gâchée : non seulement physiquement mais aussi moralement.