Manger pour se réconforter et autres grignotages

Publié le par Daniel joubert dieteticien



Mangez un aliment que l’on aime en général sucré et gras est    décrit comme un des moyens habituels  utilisé pour faire face a des émotions négatives : contrariété, colère, frustrations diverses, tristesse, inquiétude, anxiété mal identifiée …
« Quand ça  ne va  pas fort ou que je suis  contrarié(e), je me rue sur un paquet de biscuits que je dévore en quelques minutes ou bien  je n’arrête pas de faire des allers-retours dans le placard et, à la fin, j’ai bouffé le paquet ».ce  type de discours, je l’entends tous les jours.
Les personnes en « mal de poids » qui ont ce type de comportement se sentent deux fois coupables ; une première fois car elles mangent pour se réconforter, une seconde car elles mangent des aliments tabous.
Cette notion d’aliments « tabous » est étrangère à beaucoup, mais ceux qui ont des problèmes avec leur poids la connaissent trop bien.
Ce sont les aliments que l’on voudrait tenter d’éviter car ils feraient grossir, ils sont malsains ....
Ce type de croyances sont de plus courrantes ,certes ces aliments sont plus riches mais est ce en les diabolisants que l''on trouve la solution?….
On ne peut pas jouer à cache avec ces aliments, ils finissent par nous rencontrer et là c’est le Waterloo du contrôle alimentaire...
Essayons d’aborder le problème autrement  est ce que manger pour se réconforter est vraiment mauvais ?
La recherche  de réconfort face à une situation traumatique est tout à fait normale, manger fait partie d’un certain nombre de stratégies qui vont permettre d’y arriver.
Certes on peut faire un travail sur l’utilisation d’autres stratégies ou sur la gestion des situations, mais  manger reste une alternative...
Sur le choix des aliments réconfortants, je dirai simplement qu on se réconforte plus facilement avec du chocolat qu’avec une branche de céleri….
Mais que se passe-t-il quand les aliments que nous choisissons sont des aliments tabous ,qu’advient-il si le simple fait de se réconforter est considéré comme un délit,ou que l’on a honte de le faire , que se passerait-il si nous tentons de nous réconforter avec un autre aliment
Dans ce cas, on  mangera sans arriver au réconfort et bien souvent au repas suivant, on mangera sans avoir faim ou sans en prendre acte.
Au lieu de le faire en se culpabilisant et en mangeant ces aliments souvent montrés du doigt par les grands apôtres du diététiquement correct, on pourrait les consommer autrement.
Il premièrement prendre acte que l’on mange sans avoir faim et qu’on le fait à d’autres fins, deuxièmement à le faire de façon détendue en dégustant.
Par exemple il faudrait essayer de se détendre une dizaine de minutes avant de commencer à manger, essayer de déguster ces aliments d’en retirer tous les bienfaits en cessant d’en passer du mal ou de vous juger .

Publié dans maigri autrement

Commenter cet article

remy 29/09/2008 14:20

Revons qu 'un jour votre discours se génèralisra mais ce n'est pas pour demain .En attendant nous devons subir la stigmatisation même venant de nos proches

Daniel joubert dieteticien 29/10/2008 11:26


Mon cher Remy tout cela je le sais que trop bien .
C'est pur cela que j'ai créer ce blog .
Je vous invite à aller sur le site www .gros .org et invitez vos proches à y aller et tous ceux que vous rencontrez
Bon courrage


lulu 06/09/2008 12:04

ENFIN UN DISCOURS QUI AIDE SANS CULPABILISER
j'ai souvent vu des dieteticiens ou des médecins nutritionnistes et je suis souvent sortie des consultations avec de la rage et des pleurs et je me refugiai dans la bouffe
Je vais reflechir et aller sur le site du GROS
je trouverai quelqu'un dans ma region

Daniel joubert dieteticien 07/09/2008 18:09


En effet vous pouvez vous rapprochez d'in praticien du gros


Solule 13/06/2008 16:01

merci pour cet article qui mm'a permis de comprendre certains de mes comprtements

Daniel joubert dieteticien 17/06/2008 12:10


L'important solule est vous l'avez compris de manger en paix .  Certes mangez varié est sans doute la meilleure façon de manger equilibré sans pour autant se  perturber
Par exemple il serait plus valable au lieu de dire de façon maternelle au gens " il faut manger au moins 5 fruits ou legumes par jour " sous entendu sans celà vous prenez un billet  pour
l'enfer de les questionner pourquoi ne pas inviter les legumes à votre table ?autour de cette question on pourrait aider


perle 10/06/2008 00:36

bonjour,Votre article est très bien,il résume bien le pourquoi de mes 60kg en trop!Une vraie galère pour les gens comme nous qui nous rattachons à la nourriture quand notre coeur a besoin de réconfort,car notre esprit a besoin de répit,car oui,cela me donné la sensation d'un repos,d'une relaxation quand je mangeais,oh,bien sûr,je suis d'accord avec vous,pas des branches de célerie en effet mais que des choses bien grasses et bien sucrées!!Je parle au passé car mon problème est terminé.Je savais pourquoi je mangeais comme ça et comme mon passé est guérrit et bien maintenant je perds mes kilos!j'en suis à moins 40kg,il m'en reste 20kg.Je ne dis pas que de temps en temps je ne craque pas,mais rien à voir avec le "avant" Merci pour vos articles!

Daniel joubert dieteticien 12/06/2008 16:46


Beaucousanp de personnes mangent parfois pour se réconforter  pourtant elles ne sont pas grosses pourtant elles mangent des aliments gras et sucrés
Pourquoi? sans doute car c'est que temps en temps et surtout surtout deux fois car elles le font en paix
Mangez pour se réconforter dans la culpabilité conduit à ne pas arriver a trouver vraiment le réconfort , a manger trop , et a ne pas réguler donc reduire automatiquement son appétit aux repas
suivants pas forcément au repas qui suit